Femmes syndicalistes : l'ISP et la FSESP célèbrent les femmes engagées dans le syndicalisme

Publié le 06/03/2012
Le 8 mars 2012, à l'occasion de la Journée internationale des femmes, l'Internationale des services publics reconnaît et salue le travail réalisé par les femmes syndicalistes, qui se trouvent en toutes circonstances au coeur de la lutte que nous menons en faveur de l'égalité et des droits humains et syndicaux.
Femmes syndicalistes : l'ISP et la FSESP célèbrent les femmes engagées dans le syndicalisme
Femmes syndicalistes : l'ISP et la FSESP célèbrent les femmes engagées dans le syndicalisme
Le 8 mars 2012, à l'occasion de la Journée internationale des femmes, l'Internationale des services publics reconnaît et salue le travail réalisé par les femmes syndicalistes, qui se trouvent en toutes circonstances au coeur de la lutte que nous menons en faveur de l'égalité et des droits humains et syndicaux.

 

Femmes syndicalistes : au cœur de la lutte en faveur des droits syndicaux fondamentaux
L'Internationale des services publics célèbre le 8 mars la Journée internationale des femmes

Le 8 mars 2012, à l’occasion de la Journée internationale des femmes, l’Internationale des services publics reconnaît et salue le travail réalisé par les femmes syndicalistes, qui se trouvent en toutes circonstances au cœur de la lutte que nous menons en faveur de l’égalité et des droits humains et syndicaux.

Nous tenons à exprimer notre solidarité envers nos camarades, ces femmes qui œuvrent en première ligne sur le terrain pour dispenser des services publics essentiels aux personnes les plus vulnérables de nos communautés. Nous appelons les gouvernements à reconnaître leur précieuse contribution à la société et à garantir, respecter et renforcer leurs droits humains et syndicaux.
 
Peter Waldorff, Secrétaire général de l’ISP, a déclaré : « Nous n’acceptons pas que 15 femmes syndicalistes aient récemment été arrêtées en Turquie, simplement parce qu’elles réclamaient le respect des droits des femmes. Nous n’acceptons pas que des dirigeantes algériennes soient emprisonnées pour avoir manifesté contre les conditions de travail précaires. Nous n’acceptons pas que des milliers de femmes perdent leur emploi au Botswana, parce qu’elles défendent leur droit à un salaire décent. Et nous n’acceptons pas, alors que les femmes sont au centre de la lutte du printemps arabe, qu’il soit encore nécessaire de protéger leurs droits humains fondamentaux.
 
« Un tel manque de respect à l’égard des droits humains et syndicaux des femmes nous rend tous plus faibles. Les gouvernements doivent savoir qu’ils ne sont pas au-dessus des lois et que, ensemble, nous leur demanderons de rendre compte de leurs actions. »
 
Carola Fischbach-Pyttel, Secrétaire générale de la FSESP, a ajouté : « En cette période de crise économique, la priorité accordée aux mesures d’austérité s’apparente à la sagesse des fous. La question de l’égalité des genres est en net recul. Il est démontré que les services publics, dont la main-d’œuvre se compose majoritairement de femmes, sont indispensables pour promouvoir et parvenir à l’égalité des genres. Or, ces services sont actuellement menacés, ce qui risque non seulement de porter préjudice au modèle social européen, mais aussi d’aggraver les inégalités.
 
« Cela ne peut plus durer. Nous exigeons que nos gouvernements agissent maintenant pour garantir les droits humains fondamentaux des femmes, notamment le droit à la liberté syndicale et à la négociation collective, qui est inscrit dans le droit du travail international et dans la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Il faut également veiller au respect des droits humains spécifiques que sont les droits aux soins médicaux, aux services sociaux essentiels, à la protection sociale, à un niveau de vie satisfaisant, et le droit de vivre et de travailler sans subir de violence d’aucune sorte. »
 
Communications Team
Public Services International
45, avenue Voltaire
01210 Ferney-Voltaire FRANCE
Tél. : +33 4 50 40 64 64