Communiqué de presse commun fédérations Interco et Santé-Sociaux

Publié le 31/01/2020

Secteur des personnes âgées
Domicile et établissements : la CFDT agit avec les salariés.

Communiqué de presse du 30 janvier 2020

Depuis janvier 2018, grâce aux mobilisations des personnels, nous avons mis en évidence que ce secteur était en souffrance et sinistré dans beaucoup des services et établissements. Après les grèves réussies, le Gouvernement a été contraint de reconnaitre les difficultés des secteurs de l’aide à domicile et des établissements pour personnes âgées. Nous avons dénoncé : les budgets en diminution, le manque important de personnel, les conditions de travail difficiles des soignants, les faibles rémunération…

Les engagements du Premier Ministre, tout comme ceux de Mme Buzin pour de nouveau moyens financiers en 2019 n’ont pas été tenus ! Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2020 est particulièrement en deçà des besoins de financement du secteur. Nous savons qu’il nous faut poursuivre notre travail pour nous faire entendre auprès du Président de la République afin que la politique « Grand âge et autonomie » soit vraiment une priorité du quinquennat.

Aujourd’hui, 2 ans après la grande manifestation du 30 janvier 2018, la CFDT porte toujours et encore les revendications suivantes :

  • l’application d’un taux de présence dans les établissements d’un salarié par résident ;
  • la création, dès 2020, de 20 000 postes pour l’aide à domicile et 20 000 postes pour les EHPAD dans le sens de la proposition clé N°4 du Rapport Libault ;
  • un financement pérenne de l’aide à domicile et la mise en place, dès maintenant, de la proposition clé N°3 du Rapport Libault ;
  • la revalorisation des rémunérations et des perspectives professionnelles de carrières, dans le cadre du Statut et des Conventions Collectives Nationales ;
  • un plan de formation à la hauteur des besoins et attentes pour l’ensemble des secteurs de l’aide et de la prise en charge de personnes âgées.

Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre, Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé : passez des constats , des intentions bienveillantes aux actes : il est de votre responsabilité de trouver les financements pour cette politique !