Communiqué de presse sur le CSFPT du 13 février 2019

Publié le 15/02/2019

La CFDT a sa juste place et permet de voir enfin une femme parmi les présidents du CSFPT !

A l’issue des élections professionnelles, le président du CSFPT avait remis sa démission alors que la loi ne l’y obligeait pas. La CFDT a participé au vote pour l’ensemble des postes de présidences désignées parmi les employeurs et parmi les organisations syndicales, dans le respect des règles démocratiques de l’instance.

L’ambition commune, avec les autres organisations syndicales, est d’avoir des président·e·s du CSFPT représentatifs du scrutin des élections professionnelles. La CFDT, 2e organisation dans la FPT, a présenté une candidature à la FS 2 relative aux questions de formation et de concours. Véronique Sauvage a été élue à l’unanimité des votes exprimés.

VITE ! LA FUSION DES DEPARTEMENTS ALSACIENS ! 

La CFDT n’est pas contre les regroupements lorsqu’ils ont du sens. Elle est contre leur mise en œuvre à marche forcée.
Un département ce sont d’abord des compétences en direction des plus fragiles : enfance en danger, dépendance, handicap, bénéficiaires du RSA... Il faut le temps et les moyens de remettre en place une organisation stabilisée qui ne porte pas préjudice aux usagers.
Les amendements que nous portons visent à réunir les conditions minimales d’une réorganisation qui garantisse la poursuite d’un service public fiable et une transition qui préserve la santé au travail des agents publics.

La CFDT se félicite que le gouvernement ait repris un amendement CFDT prévoyant, préalablement à la fusion, la tenue de négociations pour les agents actées par un protocole d’accord validé (ou pas) en comité technique.
Pour autant et malgré nos demandes, le gouvernement ne souhaite pas repousser la date de création de la collectivité de 2021 à 2022. La CFDT a rappelé que dans le cadre de la « loi alimentation », l’interdiction de l’utilisation des pailles en plastique a bénéficié d’un moratoire d’un an. En revanche, pour organiser les personnels on se cale sur les élections départementales en 2021 et au pas de charge. Pour le gouvernement, les agents ne valent pas une paille !