COVID 19 : applications des consignes ministérielles à géométrie variable au ministère de l'Intérieur ?

Publié le 19/03/2020

La CFDT saisi le Directeur de Cabinet du ministre de l'Intérieur, en lui adressant un courrier le 19 mars 2020.

Le confinement et la restriction drastique des déplacements

Ce courrier rappelle que le ministre de l’Intérieur lui-même a appelé qu’il fallait rester chez soi et a adressé aux préfets, aux directeurs généraux et directeurs d’administration centrale des instructions claires relatives à la continuité d’activité qui s’applique aux préfectures et sous-préfectures, aux services de police et de gendarmerie.

Ainsi, tous les agents doivent rester chez eux en télétravail ou non. Seuls les agents affectés à des missions essentielles à la continuité du service doivent être mobilisés, soit en télétravail quand c’est possible, soit en présentiel quand ce n’est pas le cas.


Des instructions non suivies 

La CFDT remarque que de trop nombreux services maintiennent une activité sur des missions non prioritaires.

La CFDT s'interroge sur la nécessité de maintenir des effectifs trop nombreux, contraire au regard des attentes répétées du Gouvernement sur le confinement le plus élargi possible. 

La CFDT rappelle la nécessité de protéger la santé des agents, et de nos concitoyens. 


TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS