Covid 19 : garantir la sécurité, l’emploi et la rémunération des agents territoriaux

Publié le 06/04/2020

Communiqué de presse du 6 avril 2020

Depuis 3 semaines, la fédération Interco CFDT et ses syndicats sont aux côtés des agents territoriaux, qu’ils soient au travail ou en télétravail, en ASA ou malades, et pour beaucoup fortement impliqués dans la continuité des services publics locaux indispensables. Au fur et à mesure de la parution des textes, nous répondons au mieux à leurs multiples questions et constatons que :

  • les agents qui exercent une activité essentielle mettent trop de temps à obtenir les consignes et les protections que nécessitent leur travail en contact avec le public ;
  • d’autres ont été maintenus au travail au mépris de leur santé et des consignes de confinement, alors qu’ils ne remplissent pas une mission essentielle : les plans de continuité de l’activité sont loin d’avoir été établis dans toutes les collectivités ;
  • de nombreux vacataires et contractuels craignent pour leur emploi quand d’autres l’ont déjà perdu ;
  • de nombreux agents territoriaux redoutent la baisse de leur rémunération quand elle est fonction d’heures complémentaires ou de primes liées au présentéisme.

« Aux côtés des enfants, des publics les plus fragiles et des personnes âgées, acteurs de missions essentielles mais souvent invisibles, nombreux sont les agents territoriaux fortement mobilisés aujourd’hui pour des rémunérations modestes, voire inférieures au SMIC quand ils sont à temps non complet. Les reconnaître, c’est d’abord garantir leur sécurité, leur emploi et leur rémunération », insiste Claire Le Calonnec.

Dans ce contexte, Interco CFDT appelle la Coordination des Employeurs Territoriaux à engager ses mandants à convoquer les CT et CHSCT en audio ou visioconférence pour débattre de ces questions prioritaires avec les représentants du personnel.

Interco CFDT demande un moratoire sur tous les contrats et qu’aucune rémunération ne diminue pendant et après la période de confinement.

Interco CFDT se félicite que la Coordination des Employeurs Territoriaux aborde avec le secrétaire d’État en charge de la fonction publique les questions de prime exceptionnelle et de congés imposés ; mais déplore qu’avec des décisions dans chaque collectivité, se créent des disparités incompréhensibles en cette période d’union nationale, où devrait prévaloir plus que jamais l’égalité de traitement.

Interco CFDT appelle la Coordination des Employeurs Territoriaux à reprendre le dialogue avec les représentants des agents territoriaux que sont les organisations syndicales représentatives au CSFPT, pour trouver des solutions plus égalitaires et solidaires.