CTM affaires sociales et CT DDI

Publié le 17/06/2019

La CFDT a réitéré ses questions sur la réorganisation des services déconcentrés de l'État, mais faute de réponses satisfaisantes, depuis 6 mois, elle entame un boycott quasi systématique.

Quand la CFDT décide de siéger et de revenir à la charge sur l'ensemble des demandes qui avaient été faites lors des déclarations commune en intersyndicale, les représentants se heurtent à un mur de silence !

Ces demandes représentent pour la CFDT la base minimale d'un dialogue social franc et sincère pour avancer sur l'épineux sujet de la réorganisation des services déconcentrés de l'État, dont celui de la mise en place de secrétariats généraux communs.

Faute de réponses à la hauteur, faute de documents de travail sérieux et face à l'attitude désinvolte de l'Administration, la CFDT s'est retirée du CT, pour marquer son irritation et son profond désaccord avec l'attitude des pouvoirs publics.

Vous trouverez ci-joint la lettre ouverte signée par la CFDT et l'UNSA à l'attention du SGG.

Quelques mois après les élections professionnelles, nous sommes encore dans une approche à la limite du mépris de la part de l'Administration pour les organisations syndicales et sa volonté de vraiment les considérer comme des acteurs à part entière sur des sujets qui engagent l'avenir des services et celui des agents que nous représentons.