Elections municipales : quelles ambitions pour la sécurité publique de demain ?

Publié le 11/03/2020

En cette période électorale, chaque candidat y va de sa compassion pour les policiers municipaux mais que feront-ils vraiment durant leur mandat pour que les conditions de travail s'améliorent vraiment ?

En cette période électorale, chaque candidat y va de sa compassion pour les policiers municipaux, de son regret pour la vétusté ou l’absence de matériel mis à leurs dispositions, de la difficulté de recrutement des effectifs.

Chacun s’engage à agir avec détermination contre l’insécurité, à renforcer les moyens et les effectifs de la police municipale, à créer des brigades de proximité, à mettre en place des policiers référents affectés à tel ou tel quartier, à recourir au conseil local de prévention de la délinquance avec plus d’efficacité…

Mais que feront-ils vraiment durant leur mandat pour que les choses changent en profondeur ?

Pour la fédération Interco CFDT il est urgent de travailler afin d’améliorer les conditions de travail des policiers municipaux, de prendre en compte la pénibilité et la dangerosité intrinsèques aux missions dévolues à ces fonctionnaires.

Il faudra par ailleurs envisager des réformes de structures liées à l’évolution du temps de travail.

L’amélioration de la rémunération des agents et leur déroulement de carrière doivent être les priorités des maires qui officieront dans les six prochaines années.

Souvent des équipements ont été fournis aux effectifs, mais des difficultés de recrutement handicapent le fonctionnement des services de police municipale. La grogne s’étend sur tout le territoire, prouvant que le malaise est profond et structurel.

Notre organisation note le silence coupable des candidats aux municipales face aux risques psycho-sociaux, aux difficultés managériales ou à la pression du Politique.

Tous les candidats s’entendent pour affirmer qu’ils auront une gestion financière rigoureuse des deniers publics en matière de sécurité publique. Rien à dire à cela, encore faut-il que cette gestion prenne en compte le bien-être et la sécurité des agents.

Toutefois, pendant que la bataille électorale fait rage, les policiers municipaux endurent, font face, et sont lassés et désabusés d’observer une absence de prospective dans un domaine éminemment sensible de la sécurité publique pour l’ensemble de nos concitoyens.