FONCTION PUBLIQUE : APPEL À MOBILISATION LE 22 MAI

Publié le 22/05/2018

Cette mobilisation sera un signal fort à quelques semaines du rendez-vous salarial prévu la semaine du11 juin.

« Face à un gouvernement qui envisage toute réforme sous le seul prisme budgétaire, les agents doivent faire entendre leur voix », souligne Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT-Fonctions publiques.

Les atteintes répétées au pouvoir d’achat des agents et les annonces du gouvernement sur la réforme del’action publique ont amené les neuf organisations syndicales du secteur public à lancer un appel commun à la grève et à la manifestation le 22 mai.

Cette mobilisation sera un signal fort à quelques semaines du rendez-vous salarial prévu la semaine du11 juin. La CFDT-Fonctions publiques dénonce toutes les mesures négatives de ces derniers mois : le gel du point d’indice, le rétablissement du jour de carence, la compensation de la hausse de la CSG, qui est dégressive de fait à compter de 2020 et qui n’apporte aucun gain de pouvoir d’achat aux agents, le report d’un an del’application du protocole parcours, carrières et rémunérations (PPCR). La rémunération n’est pas le seul motif de mécontentement des agents qui vont aussi exprimer, le 22 mai, leur inquiétude à propos de la réforme statutaire. La concertation sur « la refondation du contrat social des agents » laisse peu de marge de manœuvre aux organisations syndicales, comme en témoigne le choix des thèmes des quatre chantiers lancés par le gouvernement : la fusion des instances représentatives du personnel, le recours accru aux contractuels, la rémunération au mérite et les mobilités vers le privé. Les premières séances sur la refonte des instances ont vu les organisations syndicales s’opposer aux propositions gouvernementales.

« La question de la fusion de telle instance avec telle ou telle autre n’est pas à la hauteur des enjeux », a réagi la CFDT-Fonctions publiques.