La reconnaissance de la Nation ne doit pas souffrir d'aucune exception

Publié le 15/06/2020

Communiqué de presse du 15 juin 2020

La fédération Interco CFDT salue la sortie ce 12 juin du décret très attendu permettant le versement d’une prime exceptionnelle de 1 500 € ou 1 000 € aux personnels sociaux et médico-sociaux, qu’ils travaillent en établissement ou à domicile. Ils ont fait preuve d’un engagement sans faille depuis le début de la crise sanitaire au service des personnes âgées, mais aussi des enfants et des jeunes en difficultés, des personnes handicapées et les plus vulnérables de notre société.

Cette prime concrétise la première partie de la promesse faite par le président E. Macron lors de son discours du 25 mars à Mulhouse. La fédération Interco CFDT sera tout aussi attentive à la concrétisation d’une reconnaissance pérenne de l’engagement quotidien de ces personnels.

« Cette prime ne doit pas être versée ‘pour solde tout compte’, mais au contraire être le premier pas vers la revalorisation des carrières des agents des filières médico‑sociale et sociale. La crise sanitaire a révélé combien ils sont indispensables à la solidarité et à l’humanité de notre société », souligne Claire Le Calonnec, secrétaire générale d’Interco CFDT.

En revanche, la fédération Interco CFDT regrette vivement le caractère optionnel de cette prime, soumise à délibération des collectivités locales et de leurs établissements.

Afin que les personnels concernés bénéficient tous sans exception de la pleine et entière reconnaissance de la Nation, la fédération Interco CFDT appelle solennellement tous les employeurs territoriaux à délibérer rapidement pour l’octroi de la prime exceptionnelle à ses niveaux maximum, en faveur de tous les personnels des établissements et services publics sociaux et médico-sociaux visés par le décret.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS