Les policiers municipaux ne sont pas les bêtes de somme de la sécurité publique

Publié le 07/05/2021

Communiqué de presse de l'intersyndicale police municipale, daté du 6 mai 2021

En répondant par la négative à la question écrite n° 34760 de Monsieur le Député Pierre Morel-À-L'Huissier, portant sur l’obtention de la bonification du 1/5ème pour les policiers municipaux, au motif que « Si le législateur entend élargir le domaine d'intervention des policiers municipaux, il n'en demeure pas moins que leurs missions sont toutefois distinctes de celles assurées par les policiers et gendarmes nationaux », Madame Jacqueline Gouraud, Ministre de la Cohésion des territoires et relations avec les collectivités territoriales, a su démontrer toute l’indécence et le mépris qu’il est possible d’exprimer à l’encontre d’une profession à l’aide d’une simple phrase.

Nous, CFDT, CGT, FA-FPT et UNSA, organisations représentatives des policiers municipaux attendons que Madame la Ministre vienne faire la démonstration de son constat face à nos collègues de Nice qui ont neutralisé le terroriste qui avait engagé un périple meurtrier.

Nous attendons que Madame la Ministre vienne faire la démonstration de son constat face aux familles et aux proches de notre collègue Aurélie tombée sous les balles d’assassins lors d’une « simple » patrouille, de notre collègue Clarissa tombée sous les balles d’un terroriste alors qu’elle sécurisait un accident matériel, de notre collègue Christophe tombé sous les balles d’un forcené alors qu’il intervenait sur des violences conjugales, de Yassine décédé dans un accident de la route alors qu’il intervenait pour stopper un délinquant routier, sans compter malheureusement tous ceux qui les ont précédés dans l’oubli de nos gouvernants. Mais nous, nous n’oublions pas et nous n’oublions pas non plus toutes celles et ceux victimes quotidiennes de blessures physiques ou psychologiques dans l’exercice de leurs missions.

Nous attendons que Madame la Ministre vienne dans les postes de Police Municipale faire la démonstration de son constat face à ces femmes et à ces hommes qui au quotidien s’exposent au service de la population.

Nous attendons que Madame la Ministre explique aux, près de 25000 policiers municipaux et gardes-champêtres, ce qui différencie les missions remplies par un Gardien de la Paix sur la voie publique avec de celles du Policier Municipal qui intervient à ses côtés, alors même que le plus souvent le policier municipal est seul primo intervenant.

Nous, CFDT, CGT, FA-FPT et UNSA, organisations représentatives des policiers municipaux, n’entendons pas laisser se poursuivre ce « police municipale bashing » sans réagir. Nous attendons que le Ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, réagisse à ce double discours du Gouvernement vis-à-vis des policiers municipaux. Nous exigeons des explications, les contreparties et le respect qui leur sont dus. Fini de prendre les policiers municipaux pour les bêtes de somme de la sécurité publique en France et de croire qu’ils se satisferont d’un simple os à ronger.

Nos collègues de Police Nationale ont obtenu la garantie du Ministre de conserver le 1/5ème, nos organisations syndicales entendent de leur côté en obtenir le bénéfice, sans conditions, pour l’ensemble des policiers municipaux et gardes-champêtres.

CFDT – Serge HAURE
CGT – Pascal RATEL
FA-FPT – Fabien GOLFIER
UNSA – Manuel HERRERO