Métiers du grand âge : enfin une reconnaissance !

Publié le 29/10/2019

Le rapport de Myriam El Khomri sur l’attractivité des métiers du grand âge ouvre enfin des pistes pour sortir de la crise dramatique que connaît le secteur, tant dans les établissements que dans le maintien à domicile.

La CFDT en partage les constats. Elle invite le gouvernement à en prendre toute la mesure pour recruter, revaloriser et rémunérer les professionnels à la hauteur de ce qu’ils assument pour préserver la dignité de nos aînés.

Sans les moyens financiers exigés par le rapport, il est illusoire de prétendre faire face aux évolutions démographiques qui nous attendent et qui ont déjà commencé. C’est pourquoi le PLFSS 2020 qui ne les prend pas en compte doit être doté d’un volet rectificatif (PLFSS R) pour garantir à la grande loi annoncée sur la perte d’autonomie son effectivité. Il y a urgence.

Il relève aussi de la responsabilité des départements de s’engager clairement dans la prise en charge de la perte d’autonomie, pour garantir la dignité des conditions du travail des intervenants, et des personnes accompagnées sur tout le territoire, dans l’équité et dans l’égalité entre les femmes et les hommes.

Les faits sont sur la table. Les employeurs du secteur doivent s’emparer vigoureusement de l’ouverture d’un chantier exigeant sur les conditions de travail, la prévention et la lutte contre la sinistralité, dans le cadre d’un dialogue social de proximité.

La CFDT est prête à s’engager dans les concertations et la conférence sociale annoncées par Agnès Buzyn. Elles détailleront, avec les partenaires sociaux, la mise en œuvre concrète des mesures qui ne pourront être abouties sans celles et ceux qui les vivent.