Prime "Grand âge" pour les auxiliaires de soins territoriaux. Vite, une délibération !

Publié le 07/10/2020

Ce communiqué de presse a comme sujet l’attribution de la prime « Grand-âge » aux auxiliaires de soins territoriaux par décret du 29 septembre dernier. Publié en parallèle d'un tract sur le même sujet, il exhorte les employeurs territoriaux à prendre rapidement une délibération pour permettre le versement de cette prime mensuelle qui ne leur coûtera rien.

Le décret n°2020-1189 du 29 septembre 2020 crée une prime « Grand âge » pour les auxiliaires de soins titulaires et contractuels. Mais pour le versement effectif de cette prime, une délibération de la collectivité est obligatoire.

C’est un premier pas vers la reconnaissance de ces agents

Ce décret permet de valoriser les auxiliaires de soins territoriaux, qui font partie intégrante des métiers du grand âge qui manquent d’effectifs, de prévention des risques professionnels et d’une politique de formation ambitieuse.

La CFDT a obtenu que les agents auxiliaires de soins à domicile perçoivent la même prime que dans les EHPAD

Cette prime mensuelle sera de 100 € net pour les auxiliaires de soins en EHPAD et en service à domicile. Le décret permet une rétroactivité au 1er mai 2020. Les primes versées seront remboursées à la collectivité par l’assurance maladie (PLFSS 2020). Les employeurs territoriaux n’ont donc pas de raison de ne pas délibérer pour la mettre en place rapidement.

La CFDT appelle les employeurs territoriaux à délibérer rapidement pour la mise en place de cette prime "Grand âge". Il serait incompréhensible qu’ils ne le fassent pas alors que ça ne leur coûtera rien. Les agents territoriaux ont déjà du mal à comprendre que le texte d’application arrive huit mois après celui concernant les agents de la fonction publique hospitalière. Il serait inacceptable que des employeurs territoriaux empêchent sa mise en place rapide en tardant à délibérer.