Vérité, honnêteté, sécurité

Publié le 20/04/2020

Communication du centre pénitentiaire de Lille-Annoeullin

Deux personnes détenues ont été placées à l’hébergement SMPR, l’un est positif au test COVID19, et l’autre non avec une fiabilité des tests qui pose question . Les codétenus de ces 2 personnes testées, quant à eux, sont placés au QA, comme le prévoit la note du 03/04/2020.

Vous êtes un grand nombre d’agents fidélisés au bâtiment B, à regretter que la direction ne soit pas venue dès 6h45 pour l’appel du matin au lieu de 8h30 (lundi 13 avril 2020), pour annoncer ce cas de COVID19, et pouvoir rassurer les personnels face à cette crise sanitaire. Pour nos collègues au contact de ce détenu positif au COVID19, le discours : « si pas de symptômes, venez travailler » n’est pas à la hauteur de cette crise.

En terme d’empathie, nous devons faire beaucoup mieux !!!

À la vue de la promiscuité des détenus dans une cellule de 10m2 pendant plusieurs semaines, le bureau local CFDT Annoeullin demande à l’Unité Sanitaire de tester les « codétenus contact » ainsi que les personnels en détention dans un premier temps.

Beaucoup d’entre vous s’étonnent à juste titre du peu de moyens matériels mis à disposition par notre ministère, ou pire encore, de masques aux origines douteuses par rapport aux matériels fournis aux pompiers ainsi qu’aux personnels médicaux ; à moins que notre uniforme fasse office de barrière ? Si pour l’instant les masques sont toujours disponibles, espérons qu’ils soient toujours en nombre suffisant et aux normes CE, c’est le minimum syndical.

Le bureau local CFDT Annoeullin réclame des protections supplémentaires pour la brigade SMPR, QA, ainsi qu’un dispositif adapté aux collègues partis en extractions médicales de jour comme de nuit !!!

Un CHSCT doit se tenir le 27/04/2020 avec pour ordre du jour la crise sanitaire. Nous comptons sur vous pour nous remonter vos inquiétudes et vos suggestions, afin de pouvoir affronter cette crise. La vérité est que notre Administration est « prise au dépourvu » face à cette situation sanitaire.

Espérons que chacune et chacun en tirera les conséquences qui s’imposent.

MALGRÉ TOUT CELA, LE SHOW CONTINU !!!

► Le vendredi 10/04/20, mise en prévention d’un MOS du bâtiment C. Nous pouvons une fois de plus remercier et saluer le professionnalisme des agents de notre établissement.
► Entre le lundi 13 avril et le mardi 14 avril 2020 :
- Ce n’est pas moins de 6 mises en prévention !!! Nos habituels « serial escaladeurs » du bâtiment C. Ne pensez-vous pas, qu’il serait temps de sécuriser la promenade C ??? Qu’attendez vous ?
- Un refus de réintégrer au bâtiment B et au QI, plus un incident au QA.
- Enfin, la lâche agression de notre collègue des parloirs venu renforcer le bâtiment A, où, qui plus est, a dû aller SEUL aux urgences se faire examiner, ce qui est plus que regrettable. Nous dénonçons qu’une fois de plus, ce MOS venu de Longuenesse pour de multiples agressions, se retrouvant en zone RPE dans un premier temps (QA d’Annoeullin) pour ensuite finir au bâtiment A sans suivi particulier !!

La place de ce détenu, tout comme celui de l’agresseur de l’élève surveillant de Béthune, est dans un quartier spécialisé comme un QDV (Quartier. Détenus. Violents) !!! À moins que les QDV ne servent qu’à faire la une de l’intranet justice ???

Il est temps que la DISP de LILLE se penche sérieusement sur l’afflux de MOS à Annoeullin !!!