Communiqué de l'intersyndicale sapeurs-pompiers CFDT - CGT - FA-FPT - SUD du 20/01/2012

Publié le 27/01/2012 à 00H00
L'intersyndicale des organisations syndicales majoritaires de la fonction publique territoriale a pris connaissance des projets de textes réformant la filière sapeurs-pompiers qui seront soumis à la CNSIS du 1er février 2012. Ces textes font froid dans le dos !

Communiqué de l'intersyndicale sapeurs-pompiers CFDT - CGT - FA-FPT - SUD du 20/01/2012
Communiqué de l'intersyndicale sapeurs-pompiers CFDT - CGT - FA-FPT - SUD du 20/01/2012
L'intersyndicale des organisations syndicales majoritaires de la fonction publique territoriale a pris connaissance des projets de textes réformant la filière sapeurs-pompiers qui seront soumis à la CNSIS du 1er février 2012. Ces textes font froid dans le dos !


 

Communiqué commun de l'intersyndicale des sapeurs-pompiers 
CGT - CFDT - FA-FPT - SUD

Paris le 20 janvier 2012

 
LE PROTOCOLE D’ACCORD SE TRANSFORME EN DECRETS
 
 
 
Afin de respecter les délais (une fois n’est pas coutume !) concernant l’envoi des dossiers pour la séance plénière de la CNSIS prévue pour le 1er  février 2012, nous avons reçu les projets de décrets et d'arrêtés issus du protocole d'accord signé le 23 septembre dernier entre la 'Dynamique' et le gouvernement.
 
Ainsi, le gouvernement, grâce au soutien de quatre organisations syndicales MINORITAIRES EN SUFFRAGES CUMULES LORS DES DERNIERES ELECTIONS PROFESSIONNELLES DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE et avec la complicité de la FNSPF DONT LA REPRESENTATIVITE N’A AUCUN FONDEMENT LEGAL EN MATIERE DE DIALOGUE SOCIAL, propose un retour de 20 ans en arrière à la filière sapeur-pompier professionnel.
Le protocole d’accord donnait la chair de poule, les décrets et arrêtés qui en découlent font froid dans le dos !
Tout y est :
- Allongement de la durée de carrière, modification des quotas définis par le CGCT au profit de ratios « promus promouvable » à adapter aux besoins opérationnels et à la santé financière de chaque SDIS en réduisant d’1/4 le nombre de sous officiers, diminution du régime indemnitaire pour la catégorie C (caporaux, sergents et adjudants) ;
- Création d’indice spécifique afin de supprimer toute revalorisation indiciaire pour la catégorie B (lieutenant) ; -Augmentation des quotas, suppression d’examen professionnel pour la catégorie A (capitaine et commandant).
 
Dans le même temps, une réflexion est en cours afin de revaloriser les emplois supérieurs de direction… soutenue avec le même enthousiasme par la « dynamique » !
Que ce soit le 1er
Notre filière se serait volontiers passée d’un préfet mais elle ne renoncera pas à ses droits en matière de dialogue social !

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS