Communiqué de presse travail social : la véritable action syndicale c'est le dialogue social pas la gesticulation !

Publié le 11/06/2015 à 14H24
Plutôt qu'appeler à la grève les travailleurs sociaux, la CFDT qui pratique le dialogue social a fait des propositions de réarchitecture des diplômes du travail social et ça marche (et pas seulement dans la rue...)

Communiqué de Presse du 9 juin 2015

Travail social : la CFDT revendique et agit plutôt que de menacer et ça marche !

Dans le domaine du social, les chantiers sont nombreux au niveau national : États Généraux du Travail social [EGTS], proposition de loi protection de l’enfance, commissions diverses, instances et leurs espaces dédiés… autant d’occasions d’échanger, argumenter, négocier, expliquer et défendre nos positions auprès de tous les interlocuteurs publics.

Dans ce contexte la CFDT a pu, à maintes reprises, expliquer l’inadéquation du projet de « réarchitecture des diplômes  du travail social » tel qu’il a été présenté en Commission Professionnelle Consultative (CPC) du travail social en décembre 2014 et dans le rapport du groupe de travail  « métiers et complémentarités » des EGTS le 18 février 2015. 

Aujourd’hui nous avons la confirmation ministérielle que « ce projet n’est plus d’actualité » et que le caractère professionnel des formations et des diplômes sera maintenu. Ce qui veut dire qu’une réflexion et un travail doivent s’engager pour une évolution du contenu des formations et des diplômes du travail pour les adapter aux évolutions sociétales.

Améliorer les contenus et processus de formation, garantir la qualité, la quantité et la gratification légale des stages, veiller à renforcer les transversalités et cultures communes, tels sont des chantiers auxquels la CFDT participera en dehors de tout dogmatisme et a priori imposés préalablement (« socle commun », diplôme unique…) 

Le débat, la construction de propositions avec les professionnels et la négociation plutôt que « des effets de manche » telle est l’action  de la CFDT.

Nous notons pas moins de 8 mots d’ordre dans l’appel à la grève des travailleurs sociaux du 25 juin initié par certaines organisations syndicales, allant du «  retrait du pacte de responsabilité » au retrait «  du projet de loi santé » en passant par «  l'augmentation générale des salaires » et « l’arrêt de la casse des métiers du social », etc. ... !

La CFDT n’a qu’un seul mot d’ordre, la défense des salariés et d’un service public de qualité.

Christine Marchetti, Michel Leclerc, Olivier Frézel.

Fédération Interco CFDT