Communiqué: La fédération Interco-CFDT dénonce la précipitation du gouvernement à créer les ARS

Publié le 02/04/2010
Dans un communiqué diffusé le 2 avril, Yves Letourneux, Secrétaire National de la fédération Interco-CFDT dénonce la précipitation "nosocomiale" du gouvernement qui a choisi de créer dans l'urgence les Agences Régionales de Santé le 1er avril alors que rien n'est pret. La loi lui donnait pourtant jusqu'au 1er juillet.

Communiqué: La fédération Interco-CFDT dénonce la précipitation du gouvernement à créer les ARS
Communiqué: La fédération Interco-CFDT dénonce la précipitation du gouvernement à créer les ARS
Dans un communiqué diffusé le 2 avril, Yves Letourneux, Secrétaire National de la fédération Interco-CFDT dénonce la précipitation "nosocomiale" du gouvernement qui a choisi de créer dans l'urgence les Agences Régionales de Santé le 1er avril alors que rien n'est pret. La loi lui donnait pourtant jusqu'au 1er juillet.

Partager

Communiqué de presse du 2 avril 2010

 

AGENCES REGIONALES DE SANTE
Une précipitation gouvernementale nosocomiale
 

Le gouvernement a décidé au nom l'urgence de passer outre la loi H.P.S.P. du 21 juillet 2009.

En effet, en son article 118, la loi prévoit la création des A.R.S. par décret pris en Conseil d'État.

En son article 131, la loi donne au pouvoir réglementaire la date butoir du 1er juillet pour la création de ces nouveaux établissements publics administratifs.

Or, le 31 mars 2010, le gouvernement a pris un décret simple à exécution immédiate au nom de l'urgence alors que chacun sait que, sur le terrain rien n'est prêt.

Pour la Fédération Interco-C.F.D.T. de quelle urgence s'agit-il ?
Celle d'un affichage médiatique hors de propos à seule fin d’afficher une résolution absolue de réformer quel qu’en soit le coût et le résultat ?
Cet entêtement gouvernemental à tout faire, encore et toujours, dans l’urgence et la précipitation, sans prendre le temps de poser sur la table les éléments de sécurisation des personnels (relevant de l'Etat ou de l'assurance maladie) comme de réunir les conditions organisationnelles indispensables à la réussite de cette réforme, défie l’entendement.

Pour la fédération Interco-C.F.D.T. ce qui est certain : lorsque le pouvoir exécutif décide de passer outre la représentation nationale il ne s'agit plus de réformes mais de changement de régime politique.

Dans ces conditions notre fédération n’a d’autre choix que de mobiliser tous les moyens dont elle dispose pour contrecarrer les effets délétères d’une politique totalement insoucieuse des personnels chargés pourtant de la mettre en œuvre.
 

Yves Letourneux
Secrétaire National

Fédération Interco-CFDT

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS