CSFPT du 17 septembre 2014: la CFDT-Interco affligée !

Publié le 19/09/2014 à 10H46
« Une indigence consternante ! » c’est ainsi que la CFDT qualifie le projet de décret sur l’exercice du droit syndical dans la fonction publique territoriale présenté au CSFPT du 17 septembre 2014. 

Ce n’est pas un effet de manche de la part de la CFDT mais une immense déception, une dénonciation et une interpellation. Immense déception de constater qu’au bout de 30 ans d’un décret qui a largement eu le temps de montrer ses limites sorte un texte qui améliore si peu la situation.

Dénonciation, de l’inégalité par rapport à l’Etat et de l’incapacité de rénover le dialogue social dans la fonction publique territoriale. Interpellation que la CFDT pose à l’Etat et aux employeurs territoriaux, en écho à celle de Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT au patronat : « êtes-vous prêts à reconnaître, en actes, que le dialogue social est un vecteur de performance aussi dans le secteur public, et en l’occurrence à la territoriale qui s’apprête à vivre de profondes réformes ? ».

Pour ce décret, la CFDTne demandait pas plus pour la territoriale que pour l’Etat : que le barème des décharges d’activité de service devienne l’égal à la territoriale de celui qu’un précédent gouvernement à négocié à la fonction publique d’Etat.

Pour la CFDT, le dialogue social local est plus que jamais nécessaire à l’heure où il faut réformer en profondeur les collectivités territoriales, Fidèle à ses valeurs d’un syndicalisme d’engagement et de proposition les équipes de la CFDT sont prêtes à y prendre pleinement part, à condition d’en avoir les moyens !

Le décret sur la généralisation de l’entretien professionnel dans les collectivités est enfin arrivé !

Un peu surprise que ce texte ne s’inspire aucunement de la définition donnée à l’entretien professionnel par la loi de mars 2014 relative à la formation professionnelle, la CFDT a, par les amendements qu'elle a déposés, tenté de faire évoluer cet entretien vers plus de dialogue entre agent et responsable hiérarchique. Plus de dialogue sur le travail, sur la fiche de poste, sur les évolutions, sur la formation. Plus d’information aussi donnée à l’agent pendant l’entretien sur sa situation administrative au regard des promotions et avancement de grade de carrière et d’obligation de formation. Des réponses aussi sur les suites données aux demandes formulées au cours de l’entretien.

L’entretien professionnel  doit concerner tous les agents !  Ce projet de décret ne concerne que les fonctionnaires. Pour la CFDT, l’entretien professionnel est un outil RH et les ressources humaines dans une collectivité, ce sont tous les agents qui y travaillent. La CFDT demande que l’entretien professionnel s’applique à  l’ensemble des agents employés dans la collectivité, qu’ils soient fonctionnaires ou contractuels. 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS