Police municipale: la CFDT dénonce le diktat du SNPM-FO et n'appelle pas à manifester le 4 mars

Publié le 18/02/2014 à 14H51
Le SNPM-FO prétend une fois de plus faire cavalier seul en appelant les policiers municipaux à se mobiliser le 4 mars prochain, à la veille des élections municipales. La CFDT refuse cette instrumentalisation politicienne des revendications légitimes des policiers municipaux.

Appel à manifester du SNPM-FO : la CFDT refuse son diktat !

En appelant les policiers municipaux à manifester le 4 mars prochain, une fois encore, le SNPM-FO renoue avec ses méthodes du passé : moi devant et tous derrière !

La vie syndicale, ce n’est pas cela. C’est d’abord de la démocratie sociale: on discute ensemble et le cas échéant on décide ensemble.

Pourtant, le bureau du SNPM, dans un communiqué mis en ligne sur son site, disait vouloir, dans le cadre de la CCPM, interpeller les autres organisations syndicales pour leur proposer une contribution commune et une attitude commune de boycott.

Au final … rien, aucune déclaration, aucune demande en ce sens.

Les rapports entre organisations syndicales ne peuvent reposer sur ce double jeu voire, sur cette roublardise qui ne vise en fait qu’un seul objectif : apparaître comme les seuls défenseurs des agents de la police municipale.

Ces méthodes porteuses du germe de la division sont inacceptables et ont déjà démontré en 2010 toute la nocivité de cette stratégie.

À l’époque, le SNPM sous l’impulsion de son actuel secrétaire général, avait organisé seul une série d’actions dans le dos de toutes les autres organisations syndicales : sans résultat.

Face à l’échec de sa tentative, il est revenu vers l’intersyndicale de l’époque ce que celle-ci a accepté sous réserve de loyauté.

Le SNPM a ensuite trahit les autres organisations syndicales pour jouer la carte du précédent gouvernement en nouant notamment de très bonnes relations avec  Monsieur Claude GUEANT alors ministre de l’intérieur.

Résultat, malgré toutes les promesses et les engagements du gouvernement de l’époque, rien n’a bougé. Le SNPM a été de fait, le bras armé du précédent pouvoir pour museler les revendications des policiers municipaux pendant toute la campagne présidentielle !

Les mêmes, veulent aujourd’hui, comme par hasard juste avant la campagne municipale, appeler les policiers municipaux à descendre dans la rue ! Mais de qui se moque t-on? Pour qui prennent t-ils les policiers municipaux ?

 La CFDT refuse de jouer les légitimes revendications des policiers municipaux sur le tapis vert de finalités à visées politiciennes !

La CFDT n’accepte pas les propositions du ministre de l’intérieur (ou peut être devrions nous dire du Ministre du budget) mais entend bien s’appuyer sur un consensus syndicats/employeurs pour faire revenir le gouvernement sur ses propositions présentées lors de la dernière CCPM.

Le nouveau grade (équivalent à la maîtrise ouvrière) ne doit pas être contingenté pas plus qu’il ne l’est pour les agents de maîtrises principaux, pas plus qu’il ne l’est pour les adjudants des sapeurs pompiers professionnels.

Il n’est pas non plus acceptable que l’accord donné par les employeurs sur l’ISF ne soit pas suivi d’effet pour cause de blocage gouvernemental.

Nous espérons bien infléchir le gouvernement sur ces positions et si ce n’est le cas… nous discuterons avec toutes les autres organisations syndicales pour étudier tous les moyens visant à la construction d’un rapport de force.

Mais en cette attente, nous disons non au diktat du SNPM-FO, nous ne répondrons donc pas à leur appel du 4 mars 2014.

Jean-Claude Lenay

Secrétaire National Interco-CFDT

Paris le 18-02-2014

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS