Sapeurs-pompiers: communiqué CFDT - CGT - FA FPT "l'enlisement prévisible"

Publié le 21/11/2012 à 00H00
Le Vendredi 16 novembre 2012, l'Intersyndicale Sapeurs Pompiers Professionnels composée de la CGT, la CFDT et FA-FPT PATS a rencontré la DGSCGC qui n'a, selon toutes les apparences, aucun mandat pour négocier sur nos revendications.


 Communiqué

 
Sapeurs Pompiers professionnels… l’enlisement prévisible

Le Vendredi 16 novembre 2012, l’Intersyndicale Sapeurs Pompiers Professionnels composée de la CGT, la CFDT et FA-FPT PATS a rencontré la DGSCGC. Cette réunion présidée par le sous directeur à la sécurité civile monsieur Jean Philippe VENNIN avait pour objet de mieux cerner nos revendications dans le cadre d’une réunion dite de « revoyure » devant  l’ensemble des parties ayant pris part à la réforme de la filière.

D’entrée, l’Intersyndicale a rappelé les engagements du ministre de l’Intérieur Monsieur VALLS lors de notre rencontre du 7 octobre dernier à savoir :

- Revoir le fonctionnement et la composition de la CNIS

- Revenir à un exercice du dialogue social respectant les termes de la loi du 5 juillet 2010 à savoir ne retenant que les organisations représentatives dans le cadre de celui-ci

- Revoir la filière dans le cadre d’une refonte

Nous avons averti, dans le cadre de ces discussions, que nous n’accepterions pas l’intervention de la FNSPF et de la CGC (avenir secours) car nous ne les estimions pas légitime sur ce dossier ; que nous ne nous sentions pas tenus par des délais dictés par les tenants de l’accord du 23 septembre 2011 et qu’en conséquence, nous souhaitions rouvrir de vraies négociations sur ce dossier avec les seules organisations syndicales représentatives. Dans ce contexte, la clause de revoyure renvoyée vers la CNIS, nous enferme dans un calendrier très étriqué non propice à une négociation sérieuse.

Enfin et sur le fond, nous avons indiqué que notre revendication portait prioritairement sur la place des missions d’encadrement dans la catégorie B ce qui avait une influence sur la constitution de la catégorie C transférant, de fait, les adjudants et une partie des sergents en catégorie B.

Nous avons répété dans ce contexte, notre demande de suppression du grade de caporal chef et l’affectation de son indice terminal aux caporaux.

Monsieur VENNIN nous a répondu qu’il n’avait pas mandat pour nous donner quelque positionnement que ce soit sur nos demandes. Il était clairement positionné sur des amendements au texte existant sur la base d’un « gommage des aspérités » de ce texte et souhaitait avant tout réunir de nouveau les OS autour de la table de négociation avec pour objectif d’en finir avec le conflit qui oppose l’intersyndicale à la « DASC »

Nous avons noté un certain décalage entre les propos affirmés du Ministre de l’Intérieur et la timidité du sous directeur de la DGSCGC. Est-ce révélateur d’un dysfonctionnement entre ces deux niveaux ou de l’agissement de certains lobbies ? Pour l’Intersyndicale en tout cas, il n’est pas question de revenir sur ses objectifs en cautionnant la stratégie de la DASC.

L’intersyndicale à précisé qu’elle n’avait pas de temps à perdre à rapiécer un texte néfaste voulu par la DASC et, que si le gouvernement n’entendait pas revenir sur le principe même de la constitution de cette filière dans le cadre d’une discussion que nous souhaitions voir ouverte avec le gouvernement, les employeurs de l’ADF et les OS représentatives, nous saurions en tirer toutes les conséquences y compris en retournant vers les personnels afin d’envisager les suites à donner à cette situation avec eux.

Paris le 16 novembre 2012

Fin du communiqué


Communiqué Sapeurs-pompiers: L'intersyndicale rencontre le président de l'ADF
Communiqué de l'intersyndicale sapeurs-pompiers CFDT - CGT - FA-FPT - SUD du 20/01/2012
Compte-rendu CFDT du CSFPT du mois d'avril 2012

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS