Services pénitentiaires : APPEL AU VRAI RASSEMBLEMENT

Publié le 22/02/2011
Après "l''affaire Meilhon" le tableau de service à la Justice vire au tableau de fusibles... Le Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires de Rennes démis de ses fonctions pour faute...de moyens qu'il n'a pas. Désormais, chaque fonctionnaire a bien conscience d'appartenir à un vaste tableau de fusibles. Vu l'état du réseau une seule question se pose: qui sera le prochain ?
Services pénitentiaires : APPEL AU VRAI RASSEMBLEMENT
Services pénitentiaires : APPEL AU VRAI RASSEMBLEMENT
Après "l''affaire Meilhon" le tableau de service à la Justice vire au tableau de fusibles... Le Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires de Rennes démis de ses fonctions pour faute...de moyens qu'il n'a pas. Désormais, chaque fonctionnaire a bien conscience d'appartenir à un vaste tableau de fusibles. Vu l'état du réseau une seule question se pose: qui sera le prochain ?

 

APPEL AU VRAI RASSEMBLEMENT

Pour la CFDT, syndicat représentatif des directeurs des services pénitentiaires, la réponse des Organisations Syndicales au « débarquement » du Directeur Interrégional des services pénitentiaires de Rennes ne peut, ne doit être que collective, globale et rassemblée au-delà de l’initiative ponctuelle du mercredi 23 février pour laquelle elle n’a pas été sollicitée. L’unité syndicale née du drame de Pornic tant entre les OS de magistrats que de fonctionnaires doit être préservée, plus que jamais l’union est nécessaire face à un ministère qui ne connait que le rapport de forces.

La CFDT rappelle que l’Intersyndicale invite à l’organisation, au niveau local, tous les jeudis, de journées d’action pour tous les agents et cadres du ministère selon les formes et moyens les plus appropriés à la situation de chacun.

La CFDT participera le vendredi 25 février, en tant qu’organisation représentative avec ses représentants y compris directeurs à la première réunion de « réflexion » à la Chancellerie sur les conséquences à tirer des rapports d’inspection…Elle pourra ainsi, au sein même de la Chancellerie, faire part de vive voix de son indignation face au mépris affiché par le ministère à l’égard de ses fonctionnaires et particulièrement de ses directeurs, faciles fusibles de ses propres carences.

Elle pourra aussi interroger directement le ministère sur le contenu concret des engagements du DAP, M. LAHOUD dans son dernier message aux personnels pénitentiaires qui après des propos de circonstance forcément lénifiants et louangeurs parle de « renforcer les moyens humains et technologiques », « améliorer nos méthodes de travail », compléter nos moyens de pilotage »,

L’intersyndicale se réunira jeudi prochain pour faire le point de la situation et décider des modalités d’action pour les journées de mobilisation au niveau local le 28 mars et au niveau national, le 29 mars probablement à Paris.

 RESTONS MOBILISÉS, RESTONS DANS L’ACTION COLLECTIVE

 


Communiqué de presse justice suite à la sanction du DIP de Rennes