La CFDT signe le premier accord national pour les personnels des Offices Publics de l'Habitat (OPH)

Publié le 07/12/2010 à 00H00
Fruit de nombreux mois d'une négociation souvent âpre entre représentants des organisations syndicales et la Fédération des Offices, le premier accord collectif national sur la classification des emplois et sur les barèmes des rémunérations de base des personnels employés au sein des Offices Publics de l'Habitat porté par la CFDT vient d'être signé par l'ensemble des organisations syndicales.
La CFDT signe le premier accord national pour les personnels des Offices Publics de l'Habitat (OPH)
La CFDT signe le premier accord national pour les personnels des Offices Publics de l'Habitat (OPH)
Fruit de nombreux mois d'une négociation souvent âpre entre représentants des organisations syndicales et la Fédération des Offices, le premier accord collectif national sur la classification des emplois et sur les barèmes des rémunérations de base des personnels employés au sein des Offices Publics de l'Habitat porté par la CFDT vient d'être signé par l'ensemble des organisations syndicales.
Signature du premier accord national de la branche des OPH
 
 
Après un premier échec en 2008 et 17 mois d’une nouvelle négociation avec la fédération des Offices, la CFDT Interco a décidé d’apposer sa signature au premier accord collectif national sur la classification des emplois et sur les barèmes des rémunérations de base des personnels employés au sein des Offices Publics de l'Habitat.
 
Cet accord de branche remplace désormais le décret de 2008 et s’applique au 1er janvier 2011. Il comporte des avancées importantes sur le barème des rémunérations minimum garanties dont les montants bruts s’entendent hors primes et hors avantages en nature. Il engage, avec une méthode et un calendrier, l’adaptation et l’amélioration de la classification actuelle et impose la transparence, vis-à-vis des salariés et des représentants syndicaux, sur la mise en œuvre de la classification dans les OPH.
Enfin, il nous donne les outils indispensables pour faire vivre la négociation sociale, au niveau de la branche avec la mise en place de la commission paritaire nationale, et dans les OPH avec l’obligation désormais faite d’organiser la mise en place d’une telle commission.
Bien sûr, un accord national ne fait pas tout, loin de là. Mais nous avons désormais les moyens de lutter plus efficacement contre les logiques du « chacun chez soi, chacun pour soi » qui sont depuis trop longtemps à l’œuvre dans ce secteur professionnel.
 
Cet accord est très largement le fruit de l’investissement de la CFDT depuis près de quatre ans. La plupart des dispositions plus favorables aux salariés, que ce que le décret de 2008 nous donnait, sont issues des propositions et des exigences portées par CFDT, le plus souvent seule.
 
Laurent Bérail
Secrétaire National
Fédération Interco-CFDT

+ d'infos pour les adhérents identifiés sur le portail