Interco, le travail social et « l’aller vers »

Publié le 12/07/2019

Retour sur l'actualité "Travail social" qui fut très riche durant le mois de mars 2019.

Le 18 mars 2019, durant la journée Mondiale du travail à l’Assemblée nationale, une thématique initiée par Mme Bourguignon, présidente du Haut Conseil du Travail Social, a fait résonnance avec notre activité syndicale : « l’aller vers ».

Cette notion, redevenue d’actualité, est au cœur de l’intervention du travailleur social. C'est-à-dire que ce dernier sort de sa position d’attente de l’usager et met en place des actions pour aller à la rencontre des personnes en fragilité sociale afin d’établir le contact et proposer son aide. Des exemples : ce sont les maraudes auprès des SDF afin de leur fournir de la nourriture (et plus encore…), une équipe mobile du CCAS qui sillonne les quartiers pour l’accès au droit au logement, et encore des travailleurs sociaux et animateurs en foyers de jeunes travailleurs, qui écoutent, informent et conseillent des jeunes sur les réseaux sociaux. Débats et échanges intéressants d’autant plus que le service public était présent.

« Aller vers » n’est-ce pas ce que nous avons fait en allant au ministère des Solidarités et de la Santé rencontrer, par deux fois, une conseillère de la ministre sur les conditions d’exercice des professionnel.le.s, pour lui signifier que la CFDT portait des analyses et revendications sur : le pilotage des dispositifs d’action sociale, la diminution massive des missions de «prévention primaire » dont la PMI, les charges de travail des travailleurs sociaux dans les conseils départementaux et CCAS, les besoins en formation continue et qualifiante, les difficultés des collègues en charge des personnes âgées en établissement ou à leur domicile, l’usure professionnelle, etc.

Et ce jour-là, le 28 mars, nous étions nombreux à « aller vers » ce même ministère et les préfectures afin de défendre une qualité de prise en charge des enfants dans les crèches et structures collectives de la petite enfance. Plusieurs milliers de salariés étaient en grève afin de se rendre aux rassemblements et manifestations organisées par le collectif « Pas de bébés à la consigne ! »[1] et les organisations syndicales. « Aller vers » la population, les médias pour argumenter nos positions, mais aussi lors de l’audience avec la conseillère du cabinet de la ministre qui a reçu une délégation des professionnel.le.s du collectif. 

« Mais c’est bien sûr » disait un célèbre policier américain, je découvre enfin un point commun entre le travail social et le syndicalisme CFDT (il était temps diront… certains). Ce ne sont pas les secrétaires nationaux en charge du développement, du renouvellement militant, des systèmes d'informations et de la communication, qui vont me démentir ! Mais attention, ce n’est pas un « l’aller vers » numérique ou virtuel, mais un « aller vers » incarné par les militants et adhérents CFDT qui vont payer de leur personne pour échanger, argumenter et convaincre les salariés de nous rejoindre. Allez c’est un bel enjeu et un bel exercice afin de mobiliser, pour le 9 mai prochain. Rencontrer et échanger avec les salariés sur la base des propositions CFDT sur le projet de loi fonction publique. Bon « l’aller vers » à tous.

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS