Déclaration liminaire à la CAP des directrices et des directeurs de service du 2 juillet 2019

Publié le 04/07/2019

Cette déclaration est centrée sur les observations et questionnements concernant la formation.

Au vu des récentes commissions administratives paritaires dernières, nous ne reprendrons pas ici l’intégralité des questionnements déjà soulevés, mais qui demeurent pour autant toujours d’actualité et sans réponse.

Nous centrerons nos observations et questionnements sur le sujet de la formation. 

En premier lieu, en référence au nouvel aménagement de la formation statutaire initiale des directeurs de service, nous sommes dans l’attente des contenus pédagogiques qui seront proposés. Le raccourcissement de la formation en 18 mois ne doit pas rimer avec dégradation de la qualité de la formation.

Nous espérons que les organisations professionnelles seront associées à ce travail d’élaboration des contenus de formation, qui doivent permettre aux stagiaires, par l’alternance, de construire leur identité professionnelle.

Dans un objectif de cohérence, cette construction devra s’articuler avec la nouvelle formation initiale des cadres éducatifs, pour laquelle nous sommes là aussi en attente d’information et de concertation.

La durée écourtée aura-t-elle un impact sur l’adossement de la formation des directeurs au Master 2, Université de Lille ?

Ce dernier point nous amène à faire le lien avec le CAFDES, sujet que la CFDT porte depuis plusieurs années et pour lequel, même si vous nous avez fait part de votre avis favorable, nous restons dans l’attente d’échéances et des modalités de mise en oeuvre.

Enfin, lors des deux dernières CAP, nous avions évoqué les indemnités relatives au tutorat des directeurs stagiaires sur leurs services. Avez-vous des éléments de réponses à nous apporter ?