Premier bilan encourageant des élections professionnelles de décembre 2018 dans les OPH

Publié le 10/07/2019

Interco CFDT consolide sa première place en représentativité et renforce sa présence auprès des personnels des offices publics de l’habitat.

Comme le 4 décembre 2014, tous les OPH comptant des fonctionnaires dans leurs effectifs ont organisé leurs élections professionnelles en même temps que celles de la fonction publique. Seuls 25 OPH sur 246 n’étaient pas obligés, en l’absence de fonctionnaire, de les organiser le 6 décembre 2018, mais ils devront les avoir organisées avant la fin de cette année, puisque tous les OPH doivent avoir mis en place le comité social et économique (CSE) à la place des anciennes instances représentatives du personnel au 31 décembre 2019.

Réduction du corps électoral

Il faut tout d’abord rappeler que l’on a assisté depuis 2014 à une baisse du nombre des OPH, ceux-ci passant de 265 à 246 du fait des fusions et/ou absorptions initiées par les changements de tutelle imposés par les lois NOTRe et MAPTAM, ce qui a sensiblement réduit le corps électoral. L’analyse des résultats électoraux disponibles nous permet d’interpréter positivement notre représentativité nationale future qui sera calculée officiellement par le ministère du Travail à la fin du cycle électoral en cours, en 2021. Aujourd’hui, nous pouvons tirer prudemment quelques enseignements à partir de la remontée des procès-verbaux électoraux (80% des PV des 180 OPH où la CFDT est présente ont été remontés à la fédération), en les croisant avec les résultats issus des tableaux officiels de la direction générale des collectivités locales (DGCL) portant sur le vote des fonctionnaires territoriaux travaillant dans les OPH (221 avec listes syndicales).

24 listes CFDT supplémentaires

Grâce au travail de terrain des militants des sections OPH et des syndicats Interco, la CFDT a non seulement progressé globalement là où elle était déjà présente, mais a réussi à élargir son implantation en déposant 24 listes CFDT supplémentaires, souvent dans des régions où nous étions moins bien implantés (OPH du Cher, Grand Périgueux Habitat, OPH du Jura, OPH d’Orléans, Agen Habitat, Habitat 70, Sarthe Habitat, OPH de Seine-Saint-Denis, etc.).
En dépit de quelques revers et parfois de la perte de la première place dans des OPH où nous étions implantés fortement depuis longtemps, les efforts de tous les militants ont été très souvent récompensés.
Ainsi il faut souligner que nous avons réussi à entrer ou à redevenir représentatifs dans de gros OPH du « Top Ten » comme à Paris Habitat (premier OPH de France), à Pas-de-Calais Habitat et à Hauts-de-Seine habitat.

La CFDT devrait progresser

En dépit d’une baisse attendue de la participation qui était de 70% en 2014 - celle-ci restera vraisemblablement encore supérieure à celles du secteur privé et de la fonction publique territoriale - et dans l’attente d’une remontée complète des PV électoraux, il est attendu et espéré que la CFDT progresse encore d’un ou deux points en plus des 28,2% des suffrages valablement exprimés en 2014. La CFDT resterait ainsi au niveau de sa représentativité nationale (38,35% calculé sur le cycle 2013-2016 selon l’arrêté de représentativité du
6 février 2018) l’organisation syndicale la plus forte dans les OPH devant la CGT et FO !