Suspension, pendant l'état d'urgence sanitaire, des jours de carence pour les salariés et les agents publics malades : une mesure de justice sociale

Publié le 21/03/2020

Alors que les organisations syndicales et les employeurs territoriaux le réclamaient depuis des semaines, le Premier ministre a annoncé ce samedi 21 mars la suspension du jour de carence dans le secteur privé et dans la fonction publique. Le Gouvernement propose donc un un amendement au projet de loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19, prévoyant de supprimer, pendant la période d’état d’urgence sanitaire, l’application de cette carence dans l’ensemble des régimes (régime général, agricole, régimes spéciaux dont fonction publique).

 

Communiqué de la confédération CFDT

Suspension des jours de carence : une mesure de justice sociale

Le premier ministre Édouard Philippe s’est engagé au travers du projet de loi « mesures d’urgences face au COVID 19 » à la suspension des jours de carence pour les travailleurs du public comme du privé pendant tout l’état d’urgence sanitaire.

La CFDT se réjouit de cette mesure de solidarité et de justice sociale. Ce sont en effet les travailleuses et travailleurs qui continuent à effectuer les missions vitales de notre pays qui sont le plus exposés et tout particulièrement les soignants. Il était insupportable qu’ils soient en plus pénalisés financièrement.

La CFDT salue donc cette mesure particulièrement attendue et rappelle toute sa reconnaissance aux personnels mobilisés et aux côtés desquels elle s’engage pour défendre leurs droits.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS