CSA des services judiciaires du 16 mai 2024

Déclaration liminaire de la CFDT, au CSA des services judiciaires du 16 mai 2024

La CFDT ne peut commencer cette déclaration liminaire sans s’associer à la douleur des collègues de la pénitentiaire et à celle des familles des agents décédés dans le cadre de leurs fonctions (attentat mortel du fourgon pénitentiaire de Caen).

Que pense la CFDT des outils informatiques des services judiciaires ?

Un data center en panne et c’est toute la direction des services judiciaires qui doit sortir les rames !
->Pour la CFDT, le constat est sans appel : un coup de chaud et la Justice est à l’arrêt !

Les agents et magistrats doivent encore et encore s’adapter à de nouveaux applicatifs censés faciliter et simplifier leur travail, les moyens techniques qui leur sont alloués sont toujours aussi faibles : pas d’applicatif qui fonctionne, pas de réseau, etc. Sauf des agents qui se démènent pour que la justice tourne, animés de leur seul sens du service public.
-> Pour la CFDT, la Justice du 21e siècle est celle de la débrouille au quotidien.

En résumé, ce sont les agents qui font en sortent que ça fonctionne à défaut d’avoir le soutien technique nécessaire.

Les capacités du réseau sont trop faibles et engendrent des ralentissements pour la transmission des données. Avec ces pannes récurrentes, l’achat de machines à écrire et papier carbone est-il à l’ordre du jour de la direction des services judiciaires (DSJ) ? Les projets immobiliers à venir seront-ils d’installer des pigeonniers dans leurs juridictions ?
-> Le ministre voit la justice du futur en grand, alors que pour la CFDT, la Justice est à l’étroit.

Que veut la CFDT pour les services judiciaires ?

La CFDT rappelle une nouvelle fois sa demande :  un point complet et débattu en CSA des services judiciaires sur l’ensemble des projets immobiliers en cours et à venir.
-> Pour la CFDT, il est temps de remettre les besoins réels et concrets des agents au cœur de ces projets.

Les pannes informatiques récurrentes seraient-elles responsables de la perte du calendrier de négociations de la filière administrative du greffe ?
-> La CFDT demande la fixation d’un calendrier de négociations pour :

  • les discussions sur l’organisation des juridictions,
  • le statut des DSGJ,
  • l’indemnitaire des adjoints administratifs à la suite du plan de requalification,
  • la valorisation de l’ensemble des missions des agents concourant à la filière administrative.

Déclaration liminaire CFDT au CSA des services judiciaires – 16 mai 2024

En savoir plus

Services judiciaires
Réforme des greffes : en attente d’information…
Déclaration liminaire CFDT au CSA des services judiciaires du 20 juin 2024
Services judiciaires
Période de troubles forts : quelles solutions ?
Déclaration liminaire CFDT devant la formation spécialisée du CSA des services judiciaires du 11 juin 2024
Services judiciaires
Pendant que vous faites vos jeux, sur le terrain, rien ne va plus !
Déclaration liminaire CFDT au Comité social ministériel du 7 juin 2024
Services judiciaires
Greffière au bureau
Réforme des métiers de greffe : le greffier A juridictionnel
Suite à la signature de la CFDT du protocole d’accord sur la revalorisation des métiers de greffe, les greffiers peuvent désormais accéder à la filière juridictionnelle.
Services judiciaires
Aux services judiciaires, les années 2024 à 2026 s’annoncent déjà riches de changements
Déclaration liminaire de la CFDT, au CSA des services judiciaires du 22 avril 2024
Pénitentiaire
La CFDT rencontre la nouvelle directrice de cabinet et la nouvelle directrice adjointe du ministère de la Justice
Lors de cette bilatérale du 16 avril 2024, la délégation CFDT a souhaité faire le point sur les sujets ministériels en cours
Services judiciaires
Greffière au bureau
Réforme des métiers de greffe : plan de requalification des adjoints administratifs
La CFDT a signé, le 26 octobre 2023, le protocole d’accord sur la revalorisation des métiers de greffe.
Justice
La modernisation de la fonction publique à l’ère des restrictions budgétaires
Déclaration liminaire de la CFDT au Comité social ministériel du 3 avril 2024