Formation spécialisée ministérielle : boycott

Communiqué intersyndical de BOYCOTT du 28 novembre 2023

Le ministère tente de passer sous silence la Santé, la Sécurité et les Conditions de Travail des Personnels…

Devant un ordre du jour imposé sans tenir compte de la concertation préalable, l’UNSa Justice/USM, la CGT/SM et la CFDT refusent de cautionner cette mascarade de dialogue social.

Alors que la souffrance au travail des personnels n’a jamais été aussi grande, ce ministère cumule les marques de mépris vis-à-vis des questions de Santé, de Sécurité et de Conditions de Travail.

Les signaux sont dans le rouge…

et les constats aussi anciens que graves :

  • Près de la moitié des sites ne sont officiellement pas en règle vis-à-vis de l’évaluation des risques. Cette forme de déni vis-à-vis des risques encourus rend toute forme de prévention impossible.
  • La filière santé et sécurité au travail est sous-calibrée : de l’insuffisance du temps alloué aux assistants de prévention à la grave pénurie des médecins du travail.
  • Un niveau très élevé d’accidents de service graves (agressions, accident de la route, chutes, … ), allant jusqu’au décès (notamment des suicides causés par les RPS) sans qu’aucune programmation annuelle de la prévention ne soit engagée au niveau ministériel.
  • Ce ministère ne fournit actuellement aucun des indicateurs santé et sécurité au travail règlementaires, pratiquant ainsi la politique de l’autruche pour ne pas assumer les conséquences d’une prévention gravement défaillante.

Face à tel contexte, les représentants des personnels ont demandé que soient abordés plusieurs points à l’ordre du jour de la formation spécialisée ministérielle convoquée ce 28 novembre 2023 afin de traiter de ces dysfonctionnements : Indicateurs SST, violences, accidents graves et décès, programmation annuelle de la prévention, handicap, amiante, plan santé au travail, transformation numérique, formation, dispositif SST, refus d’expertise, temps et amplitude de travail.

Boycott

Le ministère s’est terré dans sa posture et a balayé d’un revers de la main nos demandes légitimes ! Dans ces conditions, face à un ordre du jour aussi indigent (et dont la substance apportée se réduit à l’étude de deux bilans) étoffé par un nombre tout aussi famélique de documents (2 hors PV et tableau de suivi), le tout s’apparentant plus à une insulte envers les attentes des personnels et leurs représentants qu’à une véritable volonté de travailler, l’UNSa Justice/USM, la CGT/SM et la CFDT refusent de siéger ! Nos organisations syndicales veulent de vrais échanges sur la Santé, la Sécurité et les Conditions de Travail. Les agents le méritent et l’affichage lisse du ministère ne suffit pas !

Au-delà des discours, il faut des moyens pour améliorer la santé, la sécurité et les conditions de travail des personnels !

Il ne suffit pas de nous présenter des rapports et de parler de la Qualité de Vie au Travail pour qu’elle devienne une réalité.

Le ministère ne réussira pas à diminuer le nombre d’accidents, leur gravité et tous les autres faits engendrant des conditions de travail difficiles et dangereuses tant qu’il censurera les représentants des personnels lorsqu’ils demandent l’études de points particuliers et proposent des initiatives qu’ils estiment utiles en matière de prévention des risques.

Communiqué de presse de l’Intersyndical du 28 novembre sur le boycott de la formation spécialisée ministérielle

En savoir plus

Justice
Projet de loi de finances 2024 : les promesses n’engagent que ceux qui y croient
La CFDT dénonce l’escroquerie budgétaire pour les justiciables et les agents.
Justice
Greffière au bureau
Réforme des métiers de greffe : quelles sont les suites ?
La CFDT a signé, le 26 octobre 2023, le protocole d’accord sur la revalorisation des métiers de greffe en s'engageant à négocier les points restant en suspens.
Justice
Déclaration liminaire CFDT du Comité social ministériel 13 février 2024
Des jeux olympiques et le ministre au CSA ministériel !     
Justice
Déclaration liminaire devant la formation spécialisée du CSA SJ du 5 février 2024
La mise en oeuvre d'un protocole d'accord est plus que jamais d'actualité.
Justice
Déclaration liminaire au CSA SJ du 31 janvier 2024
Les juridictions sont depuis trop longtemps sclérosées par l’immobilisme de la DSJ.
Justice
Déclaration liminaire de la CFDT au Comité social ministériel du 20 décembre 2023
Cette formation spécialisée réitère la volonté de la CFDT de ne pas céder face aux arguments fallacieux du ministère
Justice
Déclaration liminaire de la CFDT au CSA ministériel du 5 décembre 2023
Ce CSA intervient après le boycott de la FS du CSA du 28 novembre dernier.
Justice
Formation spécialisée ministérielle : boycott
Communiqué intersyndical de BOYCOTT du 28 novembre 2023
Services judiciaires
Arrivée historique de nombreux personnels dans les services judiciaires
Déclaration liminaire de la CFDT au CSA des services judiciaires du 22 novembre 2023