Conseil d'administration du CNFPT : les crédits de la formation des agents territoriaux ne sont pas une aubaine !

Publié le 14/10/2019

Communiqué de presse du 9 octobre 2019

Le 9 octobre s’est tenu le conseil d’administration du CNFPT concernant notamment l’impact de la loi de transformation de la fonction publique sur la formation et l’accord cadre FNCDG/CNFPT.

La CFDT a rappellé que le financement des coûts pédagogiques de l’apprentissage par le CNFPT sans transfert de compétences revient à considérer l’établissement comme un simple organisme collecteur. Dans ce cadre, ce sont les agents territoriaux qui financent cette politique. Il est nécessaire de sanctuariser les crédits de la formation
professionnelle des agents territoriaux et d’obtenir des financements complémentaires dédiés à l’apprentissage.

« Lorsqu’on dégrade la formation professionnelle des agents, on dégrade leurs conditions de travail et leurs capacités à évoluer professionnellement. In fine, on dégrade la qualité du service public », résume la délégation CFDT.
Face à la flexibilité accordée aux employeurs territoriaux par la loi, la CFDT attend des garanties pour les agents publics dans les ordonnances à venir, notamment sur la formation car c’est un juste équilibre à rétablir. »

Accord cadre entre le CNFPT et les centres de gestion : la CFDT regrette qu’il n’aille pas plus loin. Elle a demandé que les conventions locales prévues dans l’article 50 de la loi développent davantage le partenariat en matière de reclassement et de reconversion à travers un « accompagnement personnalisé à la mobilité » selon les termes de la loi.

Il faut remettre l’agent au coeur des politiques de formation et lui pemettre d’utiliser les droits existants tels que le conseil en évolution professionnelle afin de faciliter les transitions professionnelles. Les accords CDG/CNFPT devraient formaliser la mise en place effective de ces services aux agents.

Un amendement (n° 677) voté au Sénat lors de l’examen du projet de loi sur l’engagement dans la vie locale et proximité de l’action permet la mise en place des nouveaux conseils régionaux d’orientation dans les délégations CNFPT nouvellement
créées dans les régions actuelles. Les CRO du CNFPT doivent être les lieux d’échanges et d’évaluation de la mise en oeuvre de cette politique de partenariat.