TRAVAIL SOCIAL : LA CFDT AGIT !

Publié le 12/09/2016

À la commission consultative (CPC), la CFDT propose quand d'autres pratiquent la politique de la chaise vide

Des organisations syndicales appellent les professionnels des services sociaux et médico-sociaux à la grève le 8 septembre. Pendant ce temps, la CFDT travaille, en l’absence de 2 organisations syndicales qui ont décidé en mars de ne plus participer aux travaux de la CPC !

La CFDT considère que la CPC du Travail social doit lui permettre de défendre les professionnels, leurs DE1 et leurs formations.

Mais encore faut-il vouloir avancer, oser s’impliquer et ne pas souhaiter un pourrissement de la situation…

Les appelants à la grève réclament d’être entendus, sans participer au travail nécessaire, au motif qu’ils refusent de le cautionner !

Ils demandent l’abandon du projet de réingénierie de l’ensemble des métiers du social, le maintien des métiers historiques, des DE et certificats et font surtout, une fois de plus, un amalgame avec la loi dite El Khomri  et d’autres sujets!

Pendant ce temps-là, où en sommes-nous ?

Dans le cadre du travail que nous menons au sein de la CPC, nous abordons les premières orientations  significatives. Nous devrons statuer sur la réforme de la structuration des DE et des formations, dans le cadre de la finalisation d'un schéma directeur, dont le vote final est prévu lors de la CPC du 15 septembre. 

Au cours des débats nous avons obtenu :

❶ le maintien des 5 DE niveau III : AS, ES, EJE, ETS, CESF au CASF2 et leur passage au niveau II pour enfin parvenir à leur réelle inscription dans le LMD3 (tout en gardant leur spécificité professionnelle). La CFDT demande (courrier à la ministre des affaires sociales le 25 mai 2016)leur inscription - dès maintenant- au Niveau II du RNCP4

  qu’il n’y ait pas de création de nouveau diplôme de praticien au niveau Ill alors qu’initialement la CPC y était assez favorable. Exception : la demande de création d’un diplôme de management intermédiaire de niveau Ill, pour  le secteur de l'aide à domicile, après avis favorable de sa CPNE-FP5.

  en corolaire, le maintien des DE garantit qu’il n’y ait pas déqualification des professions, de baisse du coût du travail par de nouveaux diplômes de niveau III venant remplacer ceux passés en niveau II !

 que les formations se déclinent avec un socle commun et des spécialités : contenus à déterminer dans la phase de réingénierie à venir en 2017.

le maintien des 13 diplômes existants au CASF ce qui empêche de convertir des travailleurs sociaux en « techniciens interchangeables ».

la revalorisation des rémunérations dans le secteur public est acquise suite au protocole PPCR6, grâce à l’engagement de la  CFDT, CFTC, FSU, FA-FPT, CGC et UNSA et malgré l’opposition de la CGT, FO et SUD.

La revalorisation dans le secteur privé est encore à négocier.

AVEC LA CFDT,
JE M’ENGAGE POUR UN SYNDICALISME DE PROPOSITIONS,
À L’ÉCOUTE, HUMAIN, UTILE et CONSTRUCTIF.

 

1-   Diplômes d’État
2 – Code de l’Action Sociale et des Familles
3 – Licence Master Doctorat
4 – Registre National de la Certification Professionnelle
5 – Commission Paritaire Nationale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle
6 – Parcours Professionnels Carrières et  Rémunérations.

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS